La thérapie brève vise, avant tout, à générer un changement durable pour le patient.  Elle s’adresse à toute personne vivant une situation problématique pour laquelle elle ne trouve pas spontanément une solution satisfaisante.

 

La thérapie brève s’intéressant avant tout à la résolution du problème et non à sa compréhension « historique », ce n’est pas une démarche de réflexion sur soi mais plutôt une recherche active des ressources propres du patient.

 

Sans que ce ne soit une liste exhaustive, les principaux motifs de consultation sont :

 

angoisse, phobie, panique, difficultés relationnelles, tristesse, dépression, manque de confiance en soi, mal-être, repli sur soi, difficultés scolaires,…

 

 

« Ce n’est pas en premier lieu pour éclaircir un passé inchangeable

qu’on a recours à une psychothérapie mais parce que l'on n’est pas

satisfait du présent et que l’on désire rendre meilleur son avenir. »

dixit P. Watzlawick, J. Weakland , R. Fisch in

"Changements, Paradoxes et Psychothérapie" – 1974

1975 pour la traduction en français - Seuil)